Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Informations culturelles - Page 5

  • L'Effrayable, le roman de la rentrée dont on parle

    96d4056492d0a47cbc1886a65344457c.jpgC'est le roman de la rentrée littéraire, étrange, violent, qui nous intrigue déjà et que l'on a envie de découvrir au plus vite : L'Effrayable, d'Andréas Becker, un allemand tombé en amour pour la langue française. 

    Après la bande-annonce qui nous avait scotchés, c'est le Préambule que l'on découvre aujourd'hui sur Internet.

     

  • Les Rencontres Philosophiques, c'est bientôt !

    headerContentFrame-bg.jpg

     

    Le programme des désormais fameuses RPL (Rencontres philosophiques de Langres) est d'ores et déjà disponible sur le site. Ne manquez pas ce rendez-vous incontournable de la vie intellectuelle et culturelle langroise. Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges.

  • Livre dont vous êtes le héros : le retour

    D'ici à juin 2013, ce sont environ 10 titres qui seront édités, grâce à un partenariat entre Gallimard et l'association le Grimoire.

     

  • Paris en toutes lettres

    index.jpgBelle inititative : le site des bibliothèques de la Ville de Paris propose une carte interactive des classiques de la littérature géolocalisés. Concrètement, qu'est-ce que c'est ? Cest une carte de Paris qui, pour chaque lieu identifié, propose un extrait littéraire.

    Exemple pour les Halles avec un extrait de Le Ventre de Paris d'Emile Zola: "Les Halles gardaient leur légèreté noire, avec les mille raies de flamme des persiennes ; sous les grandes rues couvertes, du monde passait, tandis que les pavillons, au loin, restaient déserts, au milieu du grouillement grandissant de leurs trottoirs. À la pointe Saint-Eustache, les boulangers et les marchands de vin ôtaient leurs volets ; les boutiques rouges, avec leurs becs de gaz allumés, trouaient les ténèbres, le long des maisons grises. Florent regardait une boulangerie, rue Montorgueil, à gauche, toute pleine et toute dorée de la dernière cuisson, et il croyait sentir la bonne odeur du pain chaud. Il était quatre heures et demie."

  • Sur la route : la couverture de Kerouac lui-même

    kerouac-cover1-e1344198245318.jpeg

     

    Déçu par l'aspect terne de la couverture de sa première publication, Jack Kerouac avait proposé à son éditeur un dessin pour agrémenter la couverture de son mythique roman Sur la route. Il n'a jamais été utilisé.

     

    Souce : Actualitté