Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les Estivales 2010 à Langres

    Sans titre.JPGVous restez à Langres cet été ? Vous ne savez pas quoi faire ? Jetez un oeil au joli guide qu'a concocté le service culturel de la Ville :ESTIVALES 2010.pdf

  • C'est l'été, un peu de distraction

    Des étudiants en Information-Documentation de l'Université de Washington ont imaginé une version très ... bibliothéconomique d'une chanson de Lady Gaga. Ah, ces bibliothécaires, ils en ont de l'imagination !

    Petit conseil : double-cliquez sur l'image pour faire apparaître la vidéo en plein écran.

     

  • Le roman Sur la plage de Chesil bientôt adapté au cinéma

    chesil.jpgLe dernier roman de Ian McEwan devrait être porté à l'écran par Sam Mendès.

    L'adaptation du dernier roman traduit en français de Ian McEwan, Sur la plage de Chésil (Gallimard et Folio), est en cours de développement au sein du studio Focus features.

    Sur la plage de Chésil se déroule dans le Dorset, en 1962, et évoque la nuit de noce de deux jeunes gens qui ignorent tout de l'amour.

    source Electre

  • Extrait du prochain roman de Marc Lévy

    61.jpg

     

    Les amateurs de Marc Lévy pourront avoir un avant-goût du prochain roman de leur auteur favori

    Les détracteurs de Marc Lévy pourront quant à eux juger sur pièces

    en cliquant sur le lien ci-contre : http://www.lexpress.fr/culture/livre/un-extrait-du-voleur-d-ombres_901358.html

  • Le Prix Botul décerné à Bernard-Henri Lévy

    C'est l'Express qui nous l'apprend : le Prix Botul a été décerné à BHL.

    Voir le site : http://www.lexpress.fr/culture/indiscrets/bhl-prix-botul-2010_903286.html

    Voici la lettre que le philosophe a adressée aux Amis de Jean-Baptiste Botul :

    "A Monsieur Frédéric Pagès.

    Association des amis de Jean-Baptiste Botul.
    C/O Restaurant La Commune.
    3, rue d’Aligre.
    75012 Paris.

    Voyageant, en ce début d’été, entre Königsberg et le Paraguay, je ne peux hélas répondre à l’invitation que vous m’avez aimablement adressée. Je le regrette d’autant plus que j’attache une grande importance, vous le savez, aux études botuliennes et à leur rayonnement planétaire. Et sans doute aurais-je même pu vous offrir, à cette occasion, les quelques pièces et documents que j’ai pu rassembler au cours de ma campagne botulokantienne de cet hiver et qui ne dépareraient pas, j’en suis sûr, vos copieuses archives: coupures de presse néo-zélandaises, mexicaines ou pakistanaises ; extraits de blogs inuits et mandchous; forums en ligne soupesant, du Vénézuela au Tibet, la solidité de mon adhésion à votre Confrérie; ou extraits de correspondance attestant que tels ou tels chroniqueurs, se targuant d’une perspicacité à retardement, usurpent à mon humble avis le titre de chevaliers blancs du botulisme. Mais peu importe. J’ose croire que ce n’est que partie remise et que vous penserez encore, l’an prochain, à m’associer à vos doctes travaux. Et je nourris surtout le secret espoir que mon absence aura au moins pour effet de lever vos dernières réticences à m’attribuer le Prix que vous allez décerner ce soir et dont vous conviendrez que nul ne le mérite, cette année, plus que moi. Kantiennement votre.

    Bernard-Henri Lévy"